Archives pour la catégorie Histoire

Le Christianisme établi-Toutes les objections détruites et tournées en preuves par Mgr Gaume

b_1_q_0_p_0

Abrégé du catéchisme de persévérance de Mgr Gaume

XXIIe leçon

Q. Que résulte-t-il, aux yeux de la raison, de l’établissement du Christianisme ?
R. Aux yeux de la raison, il résulte de l’établissement du Christianisme : 1° que depuis dix-huit cents ans le monde adore un Juif crucifié, c’est-à-dire tout ce qu’il y a de plus méprisable et de plus odieux.
Q. Continuez la même réponse.
R. Il résulte : 2° qu’en adorant ce Juif crucifié, le monde est devenu beaucoup plus éclairé, beaucoup plus vertueux, beaucoup plus libre, beaucoup plus parfait.
Q. Achevez la même réponse.
R. Il résulte : 3° que toutes les nations ne sortent de la barbarie et de la dégradation qu’en adorant ce Juif crucifié ; que toutes celles qui refusent de l’adorer demeurent dans la barbarie, et que celles qui cessent de l’adorer y retombent.
Q. Ce fait est-il incroyable ?
R. Ce fait est très incroyable, et cependant très certain.
Q. Comment l’expliquez-vous ?
R. Les Catholiques l’expliquent en disant : Jésus de Nazareth est le Fils de Dieu, Dieu lui-même ; il a triomphé sans peine de tous les obstacles et communiqué au monde ses lumières et ses grâces ; il y a eu miracle ; tout s’explique facilement.
Q, Que disent les impies ?
R. Les impies disent qu’il n’y a pas eu de miracle ; que Notre-Seigneur n’est pas Dieu, mais un Juif comme un autre, et que la conversion du monde est une chose toute naturelle,
Q. Qu’est-ce à dire ?
R. C’est-à-dire qu’il suffit, pour faire changer de religion au monde entier, de prendre un homme, de le crucifier, et d’en envoyer douze autres dire qu’il est Dieu : c’est une expérience que les impies devraient faire pour nous convaincre.
Q. Qu’est-ce à dire encore ?
R. C’est-à-dire encore que les impies, pour ne pas croire au miracle, sont forcés de soutenir la plus grande des absurdités ; car le monde, converti sans miracle par douze Juifs, et adorant un Juif crucifié qui ne serait pas Dieu, est la plus grande absurdité qu’on puisse imaginer.
Q. Que suit-il de là ?
R. Il suit de là que la Religion n’ayant pas pu être établie par la puissance des hommes, l’a été par la puissance de Dieu ; qu’ainsi elle est vraie,
car Dieu ne peut pas autoriser le mensonge.
Q. Que suit-il encore ?
R. Il suit encore que toutes les objections contre la Religion sont fausses, car il ne peut y avoir de vérités contradictoires.
Q. Que suit-il enfin ?
R. Enfin il suit que toutes les objections contre la Religion sont autant de preuves de sa divinité ; car toutes montrent l’extrême difficulté de la persuader au monde, par conséquent la nécessité et la force des miracles qui ont obligé le monde à l’accepter, malgré toutes les passions et toutes les persécutions.

Je prends la résolution d’aimer Dieu par-dessus toute chose, et mon prochain comme moi-même pour l’amour de Dieu ; et, en témoignage de cet amour, j’ étudierai avec soin les preuves delà Religion

ME0000028625_3

 

 

 

 

PDF : https://mega.nz/#!Q3InyR5C!7zyyFhBifVoJLJjNW4EJwAkIQVWuacpnXK1K7H2hUlI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour en finir avec la Gnose.

Étienne Couvert : De la gnose à l’œcuménisme :

 

 

 

 

Sans titre 1

 

 

Tome 1 : https://mega.nz/#!CNN2XI4T!aZlqKUd1IJkZmSuWsjNC61W55i9z6AtSOx3JD_J7S4w

Tome 2 : https://mega.nz/#!fRkRgbiQ!KcK_FWOQGhGq9lFSQDF7xWek-vt5WCM9nvZZMy_Xi-E

Tome 3 : https://mega.nz/#!fNESFCAS!W-69igv04tuxAR3luOFpZRypnVQrWoKe_7CbTNfv41U

Société Augustin Barruel :http://www.virgo-maria.org/D-Gnose-et-Contre-Eglise/Cahiers_Barruel/index_cahiers_barruel.htm

Cahiers de Jean Vaquier :http://www.virgo-maria.org/D-Gnose-et-Contre-Eglise/Jean_Vaquie/index_jean_vaquie.htm

Cahier 5 :http://www.virgo-maria.org/D-Gnose-et-Contre-Eglise/Jean_Vaquie/Oeuvres/Vaquie-Cahier_05.pdf

  • Les principes de la vraie et de la fausse mystique

  • L’illumination initiatique

  • Quelques définitions concernant le symbolisme chrétien

  • A propos de la Contre-Église

  • Le mythe de la bonne gnose

  • Gnose chrétienne et gnose anti-chrétienne

  • Le mythe du Graal

Cahier 7 : Rudolf Steiner : http://www.virgo-maria.org/D-Gnose-et-Contre-Eglise/Jean_Vaquie/Oeuvres/Vaquie-Cahier_07_Rudolf_Steiner.pdf

  • De la théosophie à l’anthroposophie

  • L’initiation aux petits mystères dans l’anthroposophie de Rudolf Steiner

  • La « Christologie » de Rudolf Steiner

Cahier 8 : Le retour offensif de la Gnose :http://www.virgo-maria.org/D-Gnose-et-Contre-Eglise/Jean_Vaquie/Oeuvres/Vaquie-Cahier_08_Retour_offensif_gnose.pdf

  • Le levain de la malice

  • Le Bourgeon Martiniste

  • La Métaphysique du Sphynx

  • Les Gurus de Laboratoires

  • Abel et Bélial

  • La Gnose Religion d’État

Cahier 9 : Occultisme et foi catholique, les principaux thèmes gnostiques :http://www.virgo-maria.org/D-Gnose-et-Contre-Eglise/Jean_Vaquie/Oeuvres/Vaquie-Cahier_09_Occultisme_et_foi_catholique.pdf

  • Introduction

  • Un mot sur la gnose historique

  • La gnose moderne

  • Les définitions de la gnose

  • Exotérisme et ésotérisme

  • L’hypertheos

  • La manifestation

  • La théorie des cycles

  • Le monde intermédiare

  • La sophia

  • La tripartition

  • La délivrance

  • La réincarnation

  • L’illumination

  • L’alchimie

  • L’androgyne

  • Le Graal

  • La gnose universelle

  • La tradition universelle

  • La mystique universelle

  • Le symbolisme universel

Cahier 10 :http://www.virgo-maria.org/D-Gnose-et-Contre-Eglise/Jean_Vaquie/Oeuvres/Vaquie-Cahier_10.pdf

  • Le danger hindouiste

  • Le yoga face à la croix

  • La marée gnostique

  • Sur l’œuvre de Dom de Monléon

  • In mémoriam : Dom de Monléon

  • Nostradamus, historien et prophète par Jean-Charles de Fontbrune

  • Les manifestes rosicruciens

  • La personnalité de l’Antéchrist

Cahier 11:http://www.virgo-maria.org/D-Gnose-et-Contre-Eglise/Jean_Vaquie/Oeuvres/Vaquie-Cahier_11.pdf

  • Contribution à l’étude du messianisme nordique

  • Études sur la liberté religieuse dans la doctrine catholique de l’abbé Lucien

  • Fils de la Veuve de Jean-Claude Lozac’hmeur

  • Léons de Poncins est-il disciple de René Guénon et de Julius Evola

  • Lettre de Raymond Abellio

  • Réponse à la lettre de R. Abellio

  • Les principes de la vrai et de la fausse mystique

Marie France James : Ésotérisme et christianisme, autour de René Guénon :https://mega.nz/#!fFlUCZYB!EeQPOV-Br-or2H7fYECNBzwru8Up0X4oU9PgHCVOL24

 

 

 

305798260_L

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce qu’a vraiment été la seconde guerre mondiale par Nesta Webster

 b_1_q_0_p_0.jpg

Voici le chapitre 14 du livre « La Révolution Mondiale » de l’historienne Anglaise Nesta Webster consacré aux enjeux géopolitiques et religieux de la seconde guerre mondiale.

Si vous n’avez pas lu ce livre, je vous le recommande vivement, c’est un incontournable.

 

Nesta_H_Webster

 

 

LIVRE COMPLET PDF

LIVRE PAPIER

 

 

 

 

Catholicisme et occultisme – Extrait Mariani, G. « Les poisons de l’Orient », R.I.S.S(occultiste), février. 1932, p 33-34

Louis Bouillier alias Mariani, G. « Les poisons de l’Orient », R.I.S.S(occultiste), février. 1932, p 33-34

 

 (…) Nous tenons, ici encore, les deux bouts de la chaîne : l’un est l’éternelle cloison qui sépare Dieu de la créature; – l’autre est au contraire la nécessité ou est toute créature d’être continuellement soutenue par la substance première.

Ces deux bouts, nous sommes impuissants à les réunir, il faut d’abord faire acte d’humilité , puis réfléchir.

L’esprit du Mal n’a aucun intérêt à proposer à l’intelligence des philosophes et des théologiens des erreurs manifestes : il doit, en effet , toujours craindre , en pareil cas de se heurter à la raison. Il est à la fois beaucoup plus facile et moins risqué à cet excellent logicien, de proposer seulement, des demi-erreurs; soit qu’il joue sur les mots – ainsi pour le problème du mal – soit surtout qu’il insiste sur tel « accident » de la vérité au détriment d’elle-même : ce qu’il fait pour le cas qui nous occupe.

Tandis,  en effet, que le théologien orthodoxe s’appesantit sur « le premier bout de la chaine » , n’attirant l’attention du « fidèle moyen » que sur ce point, l’occultiste s’attache presque exclusivement au second,  jusque là, « l’occultard » – je veux dire le lecteur ordinaire des Papus et des Eliphas Levy – se déclare résolument panthéiste – (quand il a du moins assez de culture pour connaître le sens de ce terme). Tout ceci, dira-t-on, n’a guère d’importance, il ne s’agit que de nuances.

 Je m’empresse de le répéter, c’est un procès de tendance que je fais – ici du moins – à l’ occultisme. car les résultats qui découlent de ces tendances sont capitaux.L’orthodoxie en effet, se lamentant dans la considération de l’abîme qui le sépare de Dieu,  s’efforcera, humblement de la combler par ses efforts tandis qu’il espérera surtout en la charité de Dieu se penchant vers lui; L’occultiste, au contraire, s’exaltant dans la considération de sa prétendue identité de substance de Dieu, Se perdra dans l’orgueil- le roi des péchés.(…)

Et les conséquences, nous les avons vues au cours de cet exposé : c’est cette forme d’orgueil selon laquelle celui qui est parvenu à s' »identifier » avec Dieu, est au-dessus des lois ordinaires, est par delà le bien et le mal, c’est le mépris pour le pauvre être qui ne dispose que de la foi et de l’amour « du charbonnier », l’homme ne parvenant , après la mort, qu’a la contemplation de Dieu qu’il à pu concevoir ici-bas.

 C’est l’antithèse de la charité.En somme , partant chacun de la considération d’une extrémité différente d’une même vérité métaphysique, le catholicisme aboutit à une morale d’Amour; l’occultisme à une morale d’orgueil.