Archives du mot-clé catholique

État des lieux sur les clercs francophones « sédévacantistes »

Voici un état des lieux de la situation concernant le clergé francophone « non una cum » ou « sédévacantiste ».

Avant de commencer, plusieurs remarques…

1° Qu’est-ce qu’un prêtre ou un évêque « non una cum » ou « sédévacantiste » ? Un prêtre, ou un évêque « non una cum » ou « sédévacantiste » est un prêtre / évêque qui célèbre le Saint-Sacrifice de la Messe en n’étant pas « en union avec » (« una cum » a bien ce sens de « en union avec ») l’imposteur actuel qui vit au Vatican, dans les locaux qui appartiennent de droit à l’Église une, sainte, catholique et apostolique, Jorge Mario Bergoglio, alias « François ». « François » est le chef d’une autre église que l’Église une, sainte, catholique et apostolique, celle fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ le jour de la Pentecôte – présentement éclipsée. Qu’un prêtre / évêque soit « non una cum Bergoglio », donc « una cum Christo », est une condition nécessaire pour que le saint-sacrifice soit sans tâche, mais cette condition nécessaire n’est en vérité pas suffisante.

2° Comme vous avez pu le constater, une purge a été effectuée sur notre Chaîne Youtube Crux Sacra Sit Mihi Lux. En effet, nous n’avions pas réalisé le problème que pose la publication, le relais, de sermons et / ou de conférences doctrinales de clercs qui induisent plus ou moins les fidèles en erreur – rappel : ne pas croire à un seul dogme de foi ne fait plus de vous un catholique (en effet, être catholique ça n’est pas une question de « degrés » : on n’est pas « un peu » ou « beaucoup » catholique, on n’est pas « catholique moderniste » ou « catholique traditionaliste » : on est catholique, ou on ne l’est pas) : celui qui nie un dogme (règle de foi) cesse d’être catholique : voyez l’encyclique Satis cognitum de Léon XIII : « celui qui sur un seul point abdique la foi l’abdique toute entière ». Nous vivons une terrible époque, et, hélas, la plupart des clercs prêchent des choses parfois doctrinalement pernicieuses, voire contraires à la foi théologale. Remarque : il n’est pas question ici de les condamner ou d’être malveillant envers eux, ou envers leurs fidèles respectifs.

3° Il n’y a rien de plus dangereux qu’un hérétique qui se proclame catholique. La pierre de touche pour discerner les bons prêtres / évêques est principalement le dogme de l’infaillibilité pontificale, défini lors du concile du Vatican (XIXème siècle) – mais pas que, certes. En effet, la FSSPX, et la mentalité lefebvriste, ont défiguré ce dogme ; de plus, ils rejettent l’obéissance au pape, qui est aussi un dogme, et un corollaire de la reconnaissance de leur autorité : en effet, la résistance active, organisée, systématique, ou la méfiance a priori envers celui qu’ils tiennent pour pape, en matière de foi et de mœurs, est contre-nature et n’est pas d’esprit catholique, mais d’esprit protestant. Par exemple, leur position a été réfutée par Maxence Hecquard dans son livre La crise de l’autorité dans l’Église, paru chez Pierre Guillaume de Roux éditeur. L’abbé Vincent-Marie Zins avait déjà publié deux catalogues sur les erreurs et les contradictions internes de la FSSPX. La FSSPX, et les lefebvristes en général, même certains « non una cum », refusent d’accepter ce que l’Église a toujours crue et enseignée sur ces points tels que l’infaillibilité pontificale, l’infaillibilité du magistère extraordinaire et du magistère ordinaire universel (n’hésitez guère à lire le petit livre d’Adrien Abauzit L’infaillibilité pontificale, qui est d’une aide précieuse en ces temps de confusion générale : il est court, synthétique et très facile à lire) et relaient des calomnies sur de soi-disant « mauvais » (voire « hérétiques » [!!!]) papes. L’IMBC, c’est autre chose ; en effet, cet institut adhère à une drôle de conception ecclésiologique, où les modernistes « occupant » actuellement les sièges épiscopaux, et Jorge Mario Bergoglio, représenteraient en fait, sinon en droit, l’Église catholique, officiellement, quoique « matériellement ». Aussi, si la FSSPX accepte clairement un « Jean XXIII » comme pape (c’est la liturgie Jean XXIII qui est dite à la FSSPX), l’IMBC et les guérardiens,c’est-à-dire ceux qui adhèrent à la thèse dite de Cassiciacum élaborée par Mgr Guérard des Lauriers dans les années 1970… alors qu’il était professeur à Ecône, n’adhèrent pas forcément à Jean XXIII, mais certains si. Lefebvristes et Guérardiens feignent de comprendre les paroles de Notre-Dame sur l’éclipse de l’Église : s’il y a certes un problème avec le pape, et l’usurpation de la papauté par un vicaire de l’antéchrist qui n’est pas le pape de l’Église catholique (actuellement Jorge Mario Bergoglio : et il serait hypocrite que des Lefebvristes s’offusquent en lisant ces lignes que nous le traitions de vicaire de l’Antéchrist, lors même que leur « vénéré fondateur », S. E. Mgr Lefebvre, a traité « Paul VI » et ses successeurs de tous les noms possibles et inimaginables…), il y a aussi un problème de structure : en effet le conciliabule de « Vatican II » a donné naissance à une nouvelle religion, une nouvelle église, on devrait dire une secte. Certains se moqueront, en disant que cette secte n’a pas d’existence juridique, ni des frontières très précises (mais justement, qu’ils songent à la façon de penser des conciliaires / modernistes : par degrés : appartenance par degrés à leur « église œcuménique »)… il est préférable de les laisser à leurs légalisme, leur juridisime, sans oublier de leur laisser cependant ce petit mot : « La plus belle ruse du diable, c’est de faire croire qu’il n’existe pas ».

4° Voyez l’article concernant les attaques et calomnies contre les Pontifes Romains.

5° Selon le principe catholique du Nullam Partem (nulle part avec des compromis, des irénistes, des hérétiques, des suspects d’hérésie, etc. : contre l’indifférentisme, le libéralisme et l’américanisme), il est illicite pour un fidèle de recevoir le Sacrement des vivants (Eucharistie) de la part de Prêtres ou d’Évêques qui ne sont pas Orthodoxes (au sens de « droits ») dans la Doctrine. En revanche, dans sa Miséricorde, l’Église nous autorise (tolère) à pouvoir recevoir les Sacrements des Morts (Baptême et Pénitence). La privation de Messes fait partie du châtiment, et il ne faut pas oublier que le but premier de la Messe n’est pas de « nous faire plaisir » ou bien « d’entretenir nos relations de sympathies humaines » mais bien de rendre un culte qui soit agréable à Dieu et qui soit rendu dans l’intimation de l’Église. Cela ne doit pas nous dispenser de lire notre Messe, quotidiennement si possible (et surtout dans la mesure du devoir d’état de chacun), et de sanctifier le Dimanche : la Communion Spirituelle peut être aussi puissante que la Communion Sacramentelle, nous devons en être certains. Aussi, le Chapelet quotidien est le minimum vital, voire le Rosaire chaque jour (derechef, dans la mesure du devoir d’état de chacun). Quant à ceux qui accuseraient certains de ne pas se rendre à tel ou tel lieu de messe, et que ce serait là un « schisme pratique » ou une « hérésie », qu’ils méditent et la profondeur et l’étendue de la crise actuelle qui a commencé depuis des décennies, et pensent aux autres périodes très troublées de l’histoire de l’Eglise (crise arienne, pornocratie pontificale, Grand schisme de l’Occident, Réforme protestante, crise au Japon, et dans d’autres lieux géographiques où il y eut des problèmes « endémiques » : absence de hiérarchie, en tel lieu, qui a pu duré des décennies, etc.) avant de condamner ou même juger hâtivement.

6° Arrivés jusqu’ici, certains pourraient se décourager, devant cette « hécatombe » : à ceux-là, il faut répondre que tout a été annoncé par Notre Bonne Mère du Ciel en 1846 à La Salette : « L’Église sera éclipsée » (est-ce à dire qu’elle a été détruite ? non ! il y a toujours encore la Foi et les sacrements de la Foi, et encore la hiérarchie, certes maigre, mais réelle ! L’Église ne peut pas perdre sa raison d’être ! Convertir les âmes à Jésus-Christ, les sanctifier, les gouverner, les enseigner ! Dieu soit béni !), or vous le savez, aucune éclipse ne dure éternellement, et bientôt l’astre pourrissant qui usurpe le titre d’Église Catholique à la face du monde va disparaître, et c’est précisément quand on pense que tout est fichu que Dieu intervient (S. E. Mgr Bossuet n’avait-t-il pas écrit, dans une meilleure formule, quelque chose comme « Quand Dieu veut faire comprendre que tout un ouvrage est de sa main, il laisse aller tout au désespoir, puis, Il agit » ?), Il l’a toujours fait dans le passé, soyons convaincu que l’heure viendra et surtout, tenons-nous prêts.

* * *

Certaines informations apportées ici sont disponibles sur les différents sites de ces organisations.

La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X (FSSPX) – Chef actuel : Abbé Pagliarani

Nous pouvons nous confesser en cas d’urgence aux Prêtres de la Fraternité Saint-Pie X (ou organisations amies) mais en faisant bien attention à la provenance du Prêtre : en effet, quelques faux Prêtres, c’est-à-dire quant à l’Ordre, invalidement ordonnés, circulent dans cette structure et cela va devenir de plus en plus difficile pour eux à cause de l’infiltration maçonnique et moderniste au sein de cette structure (« Mgr » Huonder bonjour !). Prions pour ces gens. Remarque : il y aurait des prêtres au sein de la FSSPX qui seraient « non una cum Bergoglio ». Prions pour eux, qu’ils aient le courage de professer publiquement et en vérité la foi catholique, et d’agir en conséquence.

L’Institut Mater Boni Consilii (IMBC) – Chef actuel : Abbé Ricossa

Branche issue de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X (ses prêtres fondateurs ont été formés à Ecône), elle provient de Prêtres ayant fait sécession en 1985 sous la direction de l’abbé italien Francesco Ricossa et adoptant la thèse (dite) de Cassiciacum de Mgr Guérard des Lauriers. Cette thèse, plus que douteuse, et captieuse, des points de vue canonique et ecclésiologique, a été critiquée et réfutée : Myra Davidoglou, Analyse logique de la thèse de Cassiciacum et voyez le travail de l’abbé Zins sur la question : Bérézina doctrinale du guérardisme (commandez-lui en écrivant à abzins@wanadoo.fr). Enfin, Mgr Guérard des Lauriers lui-même a rejeté sa thèse (ou plutôt « hypothèse »…) à la fin de sa vie, Louis-Hubert Rémy en témoigne, et même le docteur Alfred Denoyelle, qui lui avait envoyé un travail critique, voyez ici l’aveu de Mgr Guérard des Lauriers : http://users.skynet.be/histcult/0_aveu.htm. Aussi, l’abbé Ricossa est très probablement un hérétique publique, car en plus d’adhérer à la thèse (qui constitue au moins une erreur théologique, et a de graves et dommageables conséquences du point de vue ecclésiologique et quant au droit canonique), de mépriser également ceux qui n’y adhèrent pas dans les rangs « sédévacantistes » (certains passages de la revue de son organisation, la revue Sodalitium sont explicitement hostiles envers les non-adhérants à la thèse), pour faire passer la thèse, il rejette le Secret de la Salette (cela ne constitue pas en soi une hérésie ou quelque chose proche de l’hérésie, mais ici c’est un rejet du message de Notre-Dame : comme si Notre-Dame avait parlé pour ne rien dire, ou pour raconter des choses dont on peut se ficher !), en se cachant captieusement derrière certaines condamnations ecclésiastiques (elles-mêmes point représentatives du clergé catholique romain…) orientées, il adhère surtout (!) à des conceptions modernistes sur le saint livre de l’Apocalypse (et ne s’en cache pas) : https://mega.nz/#!k3JV1Q5b!t4Hhm57eD_096c9-jXJjxaXSlIOZG2CBb_bOsB89CdE. Voyez les travaux de Maurice Canioni sur ces questions (entre autres) : http://www.a-c-r-f.com/documents/Canioni-Maurice_La-Salette.pdfNous ne devons donc a priori fréquenter ces Prêtres que dans un cas d’urgence, pour la Confession et le Baptême : www.sodalitium.eu. Prions pour eux également, afin qu’ils rejettent cette drôle de thèse, et arrêtent de faire passer ceux qui n’y adhèrent pas pour des crétins ou des cuistres fats.

La Compagnie de Jésus et de Marie (CJM) – Chef actuel : Mgr Morello

Compagnie crée par Mgr Morello en Argentine. Extrait de la Présentation trouvée ici.

Mgr Morello est né en Argentine en 1955. Entré au Séminaire de l’Archevêché de La Plata
(province de Buenos Aires) en 1974, il rejoint en 1978 le séminaire d’Ecône (FSSPX) .Début à la Fraternité Saint Pie X Il reçoit tous les Ordres, depuis la Tonsure, des mains de Mgr Lefebvre et est ordonné en 1980. L’année suivante, il est nommé directeur du séminaire de la Reja en Argentine jusqu’en février 1989. Il s’opposa notamment à l’ordination au Sous-diaconat d’un séminariste de La Reja qu’il avait renvoyé du Séminaire de La Reja (mais qui continuait ses études aux USA) pour de graves motifs de moralité. A cause de l’intervention de Mgr Williamson (FSSPX) qui a couvert les scandales moraux contre-nature de ce séminariste, ce dernier fut tout de même ordonné prêtre. De plus, l’abbé Morello demanda au Supérieur Général de la FSSPX une enquête confidentielle sur deux prêtres suspects et la sous-dite Fraternité. Cette demande rendue publique par le Supérieur Général, on lui donna 72 heures pour la retirer ou s’en aller. Préférant servir Dieu, l’abbé Morello quitta la Fraternité Saint Pie X. En 1990, il adhère à la position Sede Vacante et se rapproche alors de Mgr Martinez (Mexique) sacré par Mgr Carmona. L’abbé Morello fonde, avec la bénédiction de Mgr Martinez, la Compagnie de Jésus et de Marie, réunissant des prêtres et des séminaristes. Cette Congrégation adopte la Règle de Saint Ignace de Loyola ; ces prêtres ont donc une solide formation doctrinale (environ 11 ans de séminaire). Cependant, ils suivent un mode de vie monastique (bénédictin). La Compagnie de Jésus et de Marie, persécutée par les médias et par les autorités politiques, a dû déménager à six reprises. Malgré cela, malgré les conditions climatiques difficiles et leur situation précaire, Mgr Morello et les Pères qui l’entourent n’ont jamais baissé les bras. Au contraire, ce sont eux qui ont construit entièrement le Séminaire Notre Dame de Guadalupe ; il se trouve en Argentine à 1800 km au sud de Buenos Aires, dans la montagne. Actuellement, un autre centre est en construction à 100 km de Buenos Aires, dans le but notamment de la prédication de Retraites. Aussi, la Compagnie de Jésus et de Marie est implantée au Mexique, à Guadalajara. Par ailleurs, un prêtre de la congrégation de Mgr Morello assiste Mgr McKenna, à Connecticut aux USA. Son organisation est moins teintée d’orange que l’IMBC car nous ne savons pas réellement si Mgr Morello est un guérardien « doctrinaire » ou bien quelqu’un qui doute de la thèse de Cassiciacum : en tout cas, il n’a pas manifesté des signes de mépris envers les non-guérardiens (en effet, il y a des non-guérardiens dans son organisation). Prions également pour son organisation.

Congregatio Mariae Reginae Immaculatae (CMRI) – Chef actuel : Mgr Pivarunas

La Congrégation Religieuse de Marie Reine Immaculée a été fondée par le Père Francis Schukardt, puis continuée et corrigée (de certaines tendances) par Mgr Mark Pivarunas. Cette congrégation a une position juste et accepte le dogme de l’infaillibilité du magistère et du Pape, ne considère pas « Jean XXIII » comme un pape légitime, et suit les réformes liturgiques du dernier vrai pape, à savoir Pie XII. Peu d’informations sont disponibles en Français, mais voici le site de la CMRI : http://www.cmri.org/. Prions également pour eux, afin qu’ils restent fermes dans la foi.

Enfin, il y a les prêtres « sédévacantistes » indépendants, ce qui n’est pas très bien pour eux-mêmes (hiérarchie, direction spirituelle, huiles saintes, etc.), qui ne professent pas la thèse dite de Cassiciacum, et quelques autres structures, parfois numériquement importantes (SSPV-CSPV aux Etats-Unis). Mais pour autant, parmi ceux-là, tous ne sont pas forcément, hélas, parfaitement fiables d’un point de vue doctrinal par exemple. Pour les prêtres intègres vous pouvez vous instruire auprès d’eux, les cours, catéchismes, sermons : archivés ici, mais certains sont mélangés avec des prêtres plus ou moins rigoureux et orthodoxes : https://mega.nz/#F!g6Z3EALA!_sIL8aCuzm_EIIjEN9QSZA. Il est dommage que certains prêtres des structures susmentionnées, qui prêchent généralement bien et ne sont sans doute pas des menteurs, adhèrent à de drôles de thèses ecclésiologiques incorrectes et fausses.

* * *

Remarque : les couleurs se rapportent à la doctrine des structures ou prêtres. Si vous constatez une information qui est fausse ou qui n’est pas ou plus exacte et aussi si vous souhaitez contribuer à cette liste, merci de le signaler via le bouton « mail » (sinon ils seront supprimés si laissés sous l’article). Cette liste est uniquement créée pour le bien commun, pour que les fidèles s’y retrouvent et ne se fassent pas berner ou abuser, ce n’est pas un instruments de médisances, de calomnies, et encore moins un tribunal d’inquisition. Le devoir chrétien oblige à alerter ses frères dans la Foi des dangers quand ceux-ci sont avérés, constatables et factuels. De même, ces éléments découlent de déclarations orales et (ou) publiques de ces prêtres et évêques. Personne ne peut juger le for interne à part Dieu – et le clerc à la confession. Sont indiqués les liens des sites et des Chaînes Youtube pour que vous vous fassiez votre propre avis, mais vous aurez été prévenu.

* * *

LISTE DES CLERCS FRANCOPHONES « SEDEVACANTISTES »

Code couleur :

Rouge : una cum Bergoglio et très dangereux doctrinalement : hérétique sur plusieurs points de foi (infaillibilité de l’Église, du pape, du magistère ordinaire, de l’obéissance au pape, ecclésiologie fausse, etc.) : ne sont pas présents.

Orange : non una cum Bergoglio mais dangereux doctrinalement (IMBC : hérétique au moins sur l’apostolicité de l’Église : les hérétiques du Vatican et des diocèses du monde entier seraient l’Eglise visible et seraient matériellement l’Église (!) ou Autres)

Orange souligné : non una cum, peut avoir une bonne doctrine mais douteux moralement (car scandale publique)

Marron : non una cum et non dangereux doctrinalement mais indifférentisme et libéralisme publique avec « rouge » ou « orange » (tel prêtre envoie ses fidèles se faire confirmer ou ses vocations à telle structure rouge ou orange, etc.)

Bleu : non una cum et non dangereux doctrinalement et apparemment pas indifférentiste et libéral.

Gris : manque d’informations.

———————————————————–

Nous vous invitons à mettre dans vos intentions de prières les personnes mentionnées ci-dessous.

———————————————————–

1 DIACRE

Abbé Vincent-Marie Zins : il n’est pas prêtre mais diacre (c’est pourquoi il peut se nommer « abbé » : il a reçu les ordres mineurs, le sous-diaconat et le diaconat), formé à la Ecône (FSSPX), il n’a jamais été ordonné parce qu’il a été exclu par Mgr Lefebvre à cause de son « sédévacantisme publique » (en fait : de son amour de la vérité). Il est anti-Cassiciacum, anti-Lefebvrisme : il a écrit des études bien faites contre ces théories erronées. Selon son forum (http://www.larchange.org/index.php), il semble qu’il ne pense pas que l’Église peut s’élire sa tête actuellement – donc, si on le suit (?), l’Église du Christ a les mains liées et n’est pas une société parfaite (?!) [car elle aurait perdu la faculté d’élire sa Tête visible, le vicaire du Christ : le Pape] : à vérifier.

———————————————————–

31 PRÊTRES

Abbé Aleksandr Kryssov : CMRI, avec Mgr Pivarunas (c’est un russe francophone).

Abbé Thomas Le Gal : CMRI, avec Mgr Pivarunas.

Abbé Michel Marchiset : CMRI, avec Mgr Pivarunas (M. l’abbé Marchiset est revenu récemment au catholicisme romain, a rejeté l’hérésie feeneyiste). Site web / Youtube.

Abbé Floriano Abrahamowicz : avec Mgr Pivarunas (c’est un autrichien francophone). Site Web / Youtube.

Abbé Guillaume Hecquard : avec Mgr Dolan.

Abbé Gilles Roger : avec Mgr Dolan. Site Web / Youtube.

Abbé Xavier Grossin : avec Mgr (Stuyver ?) ?

Abbé Olivier Rioult : avec Mgr ? Youtube / Site Web.

Abbé Philippe Guépin : avec Mgr (Dolan ?) ? Youtube.

Abbé Damien Dutertre : Cassiciacum, avec Mgr Sanborn. Site Web.

Abbé Jacques-Marie Seuillot : Cassiciacum, sans évêque (ou peut-être un évêque sacré sous « Jean XXIII »).

Abbé Hervé Belmont : Cassiciacum, sans évêque (ou peut-être un évêque sacré sous « Jean XXIII »). Youtube / Site Web.

Abbé Hector Roméro : Cassiciacum, avec Mgr Sanborn – c’est un hispanique francophone. Site Web.

Abbé Thomas Cazalas : IMBC, avec Mgr Stuyver.

Abbé Bernard Langlet : IMBC, avec Mgr Stuyver.

Abbé Jocelyn Le Gal : IMBC, avec Mgr Stuyver.

Abbé Joseph-Marie Mercier : IMBC, avec Mgr Stuyver. Site Web.

Abbé Francesco Ricossa : IMBC, avec Mgr Stuyver (c’est un italien francophone), chef de l’IMBC et directeur de la revue Sodalitium.

Abbé Charbel Madi : IMBC, avec Mgr Stuyver (c’est un malgache francophone).

Abbé Giuseppe Murro : IMBC, avec Mgr Stuyver (c’est un italien francophone).

Abbé Arnold Trauner : IMBC, avec Mgr Stuyver (c’est un autrichien francophone).

Abbé Eric Jacqmin : CJM, avec Mgr Morello (c’est un belge francophone). Site Web / Youtube.

Abbé Ribogerto Sanchez : CJM, avec Mgr Morello (c’est un argentin francophone).

Abbé Jean-Luc Lafitte : avec Mgr WilliamsonSite Web / Youtube.

Abbé Guy-François Courtemanche : avec Mgr French.

Abbé Florent Grassigli : avec Mgr (Scharf ?) ?

Abbé Daniel Maréchal : (feeneyiste ?), avec Mgr ?

Abbé Nicolas Pinaud : avec Mgr ?

Abbé Romuald Lafitte : avec Mgr ?

Abbé Pierre Roy : canadien francophone, avec Mgr ?

Abbé Maurice Raffalli : avec Mgr ?

———————————————————–

7 ÉVÊQUES

Mgr Juan José Squetino : non Cassiciacum, ordonné par Mgr Carmona et sacré par Mgr Urbina Aznar : lignée Thuc (prêtrise et épiscopat). C’est un Argentin qui est un petit peu francophone. Site Web.

Mgr Daniel Dolan : non Cassiciacum (en effet, il a préfacé le livre Le mystère d’iniquité qui n’est pas guérardien), ordonné par Mgr Lefebvre et sacré par Mgr Pivarunas (ce dernier n’est pas francophone) : lignées Lefebvre (prêtrise) / Thuc (épiscopat). Il a co-consacré un évêque guérardien en 2018 : qu’est-ce que cela veut dire ? C’est un Américain francophone. Site Web.

Mgr Andres Morello : chef et fondateur de la CJM, ordonné par Mgr Lefebvre et sacré par Mgr Neville : lignées Lefebvre (prêtrise) / Thuc (épiscopat). C’est un Argentin francophone. Site Web.

Mgr Donald Sanborn : Cassiciacum, ordonné par Mgr Lefebvre et sacré par Mgr McKenna (OP) : lignées Lefebvre (prêtrise) / Thuc (épiscopat). C’est un Américain francophone. Site Web.

Mgr Joseph Selway : Cassiciacum, ordonné par ? et sacré par Mgr Sanborn, et co-consacrés par Mgr Stuyver et Mgr Dolan : lignées ? / Thuc (épiscopat). C’est un Américain francophone. Site Web.

Mgr Geert Stuyver : IMBC, ordonné par ? et sacré par Mgr McKenna (OP) : lignées ? / Thuc (épiscopat). C’est un Belge francophone. Site Web.

Mgr Simon Scharf : non Cassiciacum (attention, sa Profession de foi sent le jansénisme et le gallicanisme), ordonné par Mgr French et sacré par Mgr Korab : lignée Hnilica (prêtrise et épiscopat). C’est un Français. Site Web.

Les Prières les plus puissantes contre les forces du Mal

Voici une liste des Prières les plus efficaces pour lutter contre le Diable et ses suppôts. Les Démons relâchés de l’enfer en 1864 (Dixit la Très Sainte-Vierge Marie à la Salette) mettent présentement le paquet car ils savent que leur temps est compté.

 

Le Saint Rosaire

Notre-Dame-du-Rosaire

 

La Prière nécessaire au Salut de tous Chrétiens, celui qui dit fidèlement son Rosaire chaque jour est sûr d’ être sauvé¹.Pour aller à Jésus il faut passer par Marie.

————–

Le Rosaire commence par le signe de la croix. Le chrétien se signe en portant la main droite au front en disant : « Au nom du Père » ; puis sur la poitrine, disant : « et du Fils » ; ensuite à l’épaule gauche et à l’épaule droite, disant : « et du Saint-Esprit » ; enfin il dit : « Ainsi soit-il » et récite le Credo.

Puis, sur le premier grain, on dit le Pater Noster. Sur chacun des trois grains suivants : un «Je vous salue Marie» et on termine l’introduction aux Mystères par un Gloria. Si on dit le Rosaire entier dans la journée on ne répète pas cette introduction ; si on ne dit qu’un chapelet dans la journée, c’est-à-dire qu’on ne médite qu’une seule série des mystères, on fait cette introduction pour chaque chapelet.

Puis vient la méditation (contemplation) des trois séries de mystères : joyeux, douloureux et glorieux, qui constituent les trois chapelets dont est formé le Rosaire. Chaque série est constituée elle-même de cinq mystères qu’on médite en cinq dizaines. On les appelle ainsi parce qu’on y récite une fois le « Notre Père » suivi de dix «Je vous salue Marie». La prière du « Gloire au Père » achève la dizaine.

Il faut donc cinq dizaines pour faire un chapelet, trois chapelets pour faire un rosaire.

« Je vous salue, Marie, pleine de grâce,
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort. »

Après chaque dizaine, dire l’invocation suivante :

Ô ! mon Jésus, pardonnez-nous tous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au Ciel toutes les âmes. Nous vous prions spécialement pour celles qui ont le plus besoin de votre Miséricorde.

Source : Histoire et récitation du Très Saint Rosaire

En complément :

Le Chapelet-Brochure d’ Avrillé

Le Saint rosaire médité et récité-1884

¹« Si vous récitez fidèlement votre Rosaire jusqu’à la mort, je vous assure qu’en dépit de la gravité de vos péchés, « vous obtiendrez la couronne incorruptible de la gloire » (1 Pierre 5;4). Même si vous êtes au seuil de la damnation, même si vous avez déjà un pied en enfer, même quand vous auriez vendu votre âme au diable comme le font les sorciers qui pratiquent la magie noire, et même quand vous seriez demeurés un hérétique aussi obstiné qu’un démon, tôt ou tard, vous vous convertirez, vous vous repentirez de votre vie passée et vous sauverez votre âme, si, et retenez bien ce que je vous dis, vous récitez le Saint Rosaire tous les jours, fidèlement, jusqu’à la mort, afin d’accéder à la Vérité, d’atteindre une vraie contrition et d’obtenir le pardon de vos péchés. »

Saint Louis-Marie Grignon de Montfort, The Secret of the Rosary, TAN Books, édition de 1987.

Auguste Reine des Cieux

 

Pere_Cestac_Photo

 

 

Le Père Louis-Edouard Cestac (1801-1868) est un prêtre basque à qui la sainte Vierge a transmis à l’Anglet la prière « Auguste Reine des Cieux » et qui fut béatifié le 31 mars 2015.

Quand le prêtre voulut imprimer la prière, rien ne sortit. L’encre ne prenait pas sur les feuilles de papier. Il dut bénir les presses pour que la prière s’imprime. Mais, le démon devait encore intervenir. Car, les presses cassèrent plus de dix fois.

C’est dire la colère du démon qui ne voulait pas que cette prière soit répandue.

Le diable agit alors une dernière fois, en passant par le Réseau Rampolla qui en édulcora certains passages pour la rendre moins puissante. Aujourd’hui, c’est cette prière édulcorée qui est restée et que l’on récite dans la fausse église de « Vatican 2 ».

Ci-dessous, la vraie prière de l’ « Auguste Reine des Cieux » telle qu’elle fut transmise par la sainte Vierge au Père Cestac.

Auguste Reine des Cieux,

Souveraine Maîtresse des Anges,

Vous qui dès le commencement

Avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission

D’écraser la tête de Satan,

Nous vous le demandons humblement,

Envoyez vos légions saintes,

Pour que sous vos ordres et par votre puissance,

Elles poursuivent les démons,

Les combattent partout, répriment leur audace

Et les refoulent dans l’abîme.

Qui est comme Dieu ?

Ô bonne et tendre Mère,

Vous serez toujours notre amour et notre espérance.

Ô divine Mère, envoyez vos Anges pour me défendre

Et repousser loin de moi le cruel ennemi.

Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous.

Source : https://profidecatholica.com/2018/08/10/auguste-reine-des-cieux-la-priere-a-reciter-et-a-repandre-contre-le-demon-par-laurent-glauzy/

En complément :

Prière du vénérable Père Cestac (1864)

Prière à Saint-Michel Archange

SaintMichelArchange.jpg

.. »Saint Michel interviendra dans la lutte personnelle de l’Église. C’est lui qui est le chef de cette Église si persécutée, mais non bientôt anéantie comme le pensent les méchants.

C‘est lui également le protecteur de la France et qui l’aidera à se replacer à son rang de Fille ainée de l’Église, car, malgré toutes les offenses qui se commettent en France, il y a encore du bon. Il y a des âmes bien dévouées. Quand Saint Michel interviendra t il ? Je ne le sais pas ! Il faut beaucoup prier à ces intentions, invoquer l’Archange, en lui rappelant ses titres ; et le supplier d’intercéder auprès de Celui sur le cœur duquel il a un si grand pouvoir. Que la Sainte Vierge ne soit pas oubliée : la France est son royaume privilégié entre tous : elle la sauvera. On fait bien de demander partout des rosaires et des chapelets : c’est cette prière qui est la plus efficace dans les besoins présents »……

Soeur Marie-Gabrielle,

Le manuscrit du purgatoire (1953)

 

1

Prière à Saint Michel Archange  du Pape Léon XIII

leon-xiii-portrait.jpg

La version de la Prière à saint Michel Archange du pape Léon XIII est prophétique. Composée il y a plus de cent ans, puis supprimée, la version originale de la Prière à saint Michel du pape Léon XIII est une prière très intéressante et controversée concernant la situation actuelle dans laquelle se trouve la véritable Église catholique. Le 25 septembre 1888, des suites de sa messe matinale, le pape Léon XIII devint traumatisé à tel point qu’il s’évanouit. Les personnes présentes le croyaient mort. Après avoir repris connaissance, le pape fit la description d’une effrayante conversation, dont il fut témoin, provenant du tabernacle. La conversation se composait de deux voix – des voix que le pape Léon XIII identifia clairement comme étant celles de Jésus-Christ et du Diable. Le Diable se vantait de pouvoir détruire l’Église, s’il lui était accordé 75 ans (ou cent ans selon certains témoignages) pour mener son plan. Le Diable demanda aussi la permission pour « une plus grande influence sur ceux qui se donnent à mon service. » Aux exigences du Diable, il est rapporté que Notre-Seigneur ait répondu : « Il te sera donné le temps et la puissance. »

Profondément choqué par ce qu’il avait entendu, le pape Léon XIII composa la Prière à saint Michel (qui est aussi une prophétie), et ordonna qu’elle soit récitée après toutes les Messes Basses pour protéger l’Église des attaques de l’Enfer. Ce qui suit est la prière (notez particulièrement les parties en gras), suivie de certains de nos commentaires. La prière a été tirée de la version en anglais du Raccolta (Benzinger Bros, 1930, pp. 314-315). The Raccolta est une collection imprimatur de prières officielles et indulgenciées de l’Église catholique.

« Très glorieux Prince de l’armée céleste, saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat et la lutte qui est la nôtre contre les Principautés et les Puissances, contre les souverains de ce monde de ténèbres, contre les esprits de malice répandus dans les airs. Venez en aide aux hommes, que Dieu a créés incorruptibles, et faits à Son image et ressemblance, et rachetés à si haut prix de la tyrannie du Diable.

Combattez aujourd’hui, avec l’armée des Anges bienheureux, le combat du Seigneur, comme vous avez combattu jadis contre le chef de l’orgueil Lucifer et ses anges rebelles ; et ils n’eurent pas le dessus, et on ne trouva plus leur place dans le ciel, mais il fut jeté, ce grand dragon, l’antique serpent, celui qu’on appelle le Diable et Satan, celui qui égare le monde entier ; et il fut jeté sur la terre, et ses anges furent jetés avec lui.

Voilà que cet antique ennemi et homicide s’est dressé avec véhémence. Déguisé en ange de lumière, avec toute la horde des mauvais esprits, il parcourt et envahit la terre profondément, afin d’y effacer le nom de Dieu et de Son Christ, et de voler, tuer et perdre de la mort éternelle les âmes destinées à la couronne de la gloire éternelle. Le poison de sa malice, comme un fleuve répugnant, le dragon malfaisant le fait couler dans des hommes à l’esprit dépravé et au cœur corrompu ; esprit de mensonge, d’impiété et de blasphème ; et souffle mortel de la luxure et de tous les vices et iniquités.

L’Église, l’épouse de l’Agneau immaculé, des ennemis très rusés l’ont saturée d’amertume et abreuvée d’absinthe, et ont posé leurs mains impies sur ses possessions les plus sacrées. Dans le Lieu saint même, là où a été établi le Siège du bienheureux Pierre et la Chaire de la Vérité pour la lumière du monde, ils ont élevé le trône de leur abominable impiété, dans le dessein inique que le pasteur ayant été frappé, le troupeau puisse être dispersé. Soyez donc là, Chef invincible, auprès du peuple de Dieu, contre les assauts des forces spirituelles du mal, et donnez-lui la victoire. C’est vous que la sainte Église vénère comme son gardien et son patron. Vous qu’elle se fait gloire d’avoir comme défenseur contre les puissances criminelles de la terre et de l’enfer. C’est à vous que le Seigneur a confié les âmes des rachetés pour les introduire dans la céleste félicité. Conjurez le Dieu de paix d’écraser Satan sous nos pieds, afin qu’il ne puisse plus retenir les hommes dans ses chaînes, ni nuire à l’Église. Présentez au Très-Haut nos prières, afin que, bien vite, nous préviennent les miséricordes du Seigneur, et que vous saisissiez le dragon, l’antique serpent, qui est le Diable et Satan, et que vous le jetiez enchaîné dans l’abîme, en sorte qu’il ne puisse plus jamais séduire les nations. Amen.

Voici la Croix du Seigneur, fuyez, Puissances ennemies !

Il a vaincu, le Lion de la tribu de Juda, le Rejeton de David !

Que votre miséricorde, Seigneur, s’exerce sur nous !

Dans la mesure de notre espérance en vous.

Seigneur, exaucez ma prière !

Et que mon cri parvienne jusqu’à vous.

Prions

Dieu et Père de Notre-Seigneur Jésus-Christ, nous invoquons votre saint Nom, et nous lançons un appel suppliant à votre bonté : afin que par l’intercession de Marie Immaculée, Mère de Dieu et toujours Vierge, et du glorieux saint Michel Archange, vous daigniez nous accorder votre secours contre Satan et tous les autres esprits impurs qui rôdent dans le Monde pour nuire au genre humain et perdre les âmes. Par le même Christ Notre Seigneur. Amen. »

Version courte

Saint-Michel Archange, défendez-nous dans le combat et soyez notre protecteur contre la malice et les embûches du Démon.Que Dieu lui commande nous l’en supplions.

Et vous Prince de la milice céleste par les pouvoirs divins qui vous sont conférés, précipitez aux enfers Satan et tous les esprits mauvais qui parcourent la Terre pour la perte des âmes.

Amen

 

Exorcisme de Léon XIII

https://mega.nz/#F!Iu5W1CLD!n4QFNHPoHTUFeJeuSNuc8Q

 

Prière contre tous les maux diaboliques

« Que le Père, le Fils et le Saint-Esprit, la Sainte Trinité tout entière
descende sur nous [ou sur etc.].

Que la Vierge Immaculée, les sept Archanges qui se tiennent en présence de Dieu et tous les chœurs célestes, les saints et les saintes du Paradis se penchent sur nous.


Investissez-nous, Seigneur, transformez-nous, remplissez-nous de Vous,

servez-Vous de nous.

Chassez loin de nous toutes les forces du mal,

anéantissez-les, détruisez-les, pour que nous puissions être en bonne
santé et faire le bien.

Chassez loin de nous: les maléfices, les sorcelleries, la magie noire, les messes noires, les mauvais sorts, les liens, les malédictions, le mauvais œil, l’infestation diabolique, la possession diabolique, l’obsession diabolique, tout ce qui est mal, péché, envie, jalousie, perfidie: la maladie physique, psychique, morale, spirituelle et diabolique.


Brûlez tous ces maux en enfer pour qu’ils ne nous accablent plus, ni aucune créature au monde.


Au Nom de Jésus-Christ notre Sauveur, par l’intercession de la Vierge

Immaculée et avec la force du Dieu Tout-puissant, j’ordonne et commande
à tous les esprits impurs de nous laisser immédiatement, de nous
quitter définitivement, et de s’en aller dans l’enfer éternel,
enchaînés par Saint Michel Archange, Saint Gabriel Archange, Saint
Raphaël Archange et par nos Anges gardiens, écrasés sous le talon de la
Très Sainte et immaculée Vierge Marie. »

Source : https://www.blogcatholique.fr/2011/01/priere-contre-tous-les-maux-diaboliques.html

 

Neuvaine Exceptionnelle pour neutraliser définitivement les cérémonies occultes et les rituels maléfiques pratiqués contre vous

1.jpg

2

3

4

Prière à St-Joseph-Terreur des démons

Prière à St-Joseph-Terreur des démons.jpg

Compléments

COMMENT SE DÉFENDRE DU MALIN

Prières traditionnelles

Supplique de la Médaille Miraculeuse

Prière au Saint-Esprit pour demander d’être éclairé

Prière des Francs

Prière à Saint Raphaël, médecin des âmes

 

 

 

 

Livre : Alain Kerizo, Les OVNIS identifiés – les extraterrestres dans le mystère d’iniquité

 

 

 

Voici un livre capital pour comprendre ce qui se cache RÉELLEMENT derrière ces phénomènes que l’on nomme « OVNIS ».

I-Grande-5532-les-ovni-identifies--les-extraterrestres-dans-le-mystere-d-iniquite.net

4e de couverture:

Que sont les soucoupes volantes ? Les Objets Volants Non Identifiés ? Qui sont les extraterrestres ? Entre la curiosité crédule, qui alimente une volumineuse littérature, et l’ironie simpliste qui rejette toute réalité du phénomène, ce livre ouvre une autre voie : Celle d’une étude objective des témoignages et des faits, depuis le plus lointain passé jusque dans les temps présents, à la lumière de la doctrine catholique sur les bons et les mauvais anges.


Alors, tout s’éclaire. Les OVNI peuvent être facilement identifiés. Les légendes et les mythes fantastiques se dissolvent devant la réalité des infestations et possessions diaboliques. Ce que nous apportent les soucoupes volantes, c’est la réalité préternaturelle de l’action des démons, de plus en plus visible au fur et à mesure que nous avançons vers les temps de la fin, et que se réalise le Mystère d’Iniquité, c’est-à-dire le triomphe apparent du prince de ce monde dressé contre le plan divin de Rédemption.


« Voici un livre décapant« , selon le mot d’Étienne Couvert dans sa préface des « Ovni identifiés« . Livre décapant qui pourrait bien éclairer utilement l’actualité présente, et les temps à venir très proches.

 

PDF : https://mega.nz/#!MjRxhLIL!zk4G39KcFWeAF0lW6tT6hQ-sguT_iK5Y0Vb0vi28wvY

 

En complément on pourra lire avec profit le livre de Laurent Glauzy : ET : les messagers du new-age

 

 

 

Correspondance du Père Barbara avec les membres de la FSSPX

 

 

 

 

Barbara1fellay130127

 

 

 

Voici deux suppléments de la revue « Forts dans la Foi » forts intéressants.

Le contenu de cette correspondance échangée entre le père Barbara et les autorités de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie x démontre la mauvaise foi de celles-ci.

Forts dans la Foi numéro 12:

Supplément 1 : https://mega.co.nz/#!7d1mjKxB!76rikWKn-rtePaj7xfzlm7UVfPR5Wx3sJLXj-FaF17o

Supplément 2 : https://mega.co.nz/#!WQMCCLYS!D3ObcZE0mR8LkT9ofO0NzxVPmfj-Vxc_f4dFsR6J434

Résumé de la vie du pére Barbara : http://sedevacantisme.over-blog.com/article-petit-resume-de-la-vie-du-r-p-noel-barbara-122236948.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des désirs par Saint-François de Sales

francois_de_sales

Saint-François de Sales

Introduction à la vie dévote

chapitre XXX : Des désirs

Chacun sait qu’il se faut garder du désir des choses vicieuses, car le désir du mal nous rend mauvais. Mais je vous dis de plus, ma Philothée, ne désirez point les choses qui sont dangereuses à l’âme, comme sont les jeux et tels autres passe-temps, ni les honneurs et charges, ni les visions et extases, car il y a beaucoup de péril, de vanité et de tromperie en telles choses.

Ne désirez pas les choses fort éloignées, c’est-à-dire qui ne peuvent arriver de longtemps, comme font plusieurs, qui, par ce moyen, lassent et dissipent leurs cœurs inutilement et se mettent en danger de grande inquiétude. Si un jeune homme désire fort être pourvu de quelque office avant que le temps soit venu, de quoi lui sert ce désir?  Si je désire d’acheter le bien de mon voisin avant qu’il soit prêt à le vendre, ne perdé-je pas mon temps en ce désir?  Si, étant malade, je désire prêcher ou dire la sainte messe, visiter les autres malades et faire les exercices de ceux qui sont en santé, ces désirs ne sont-ils pas vains, puisqu’en ce temps-là il n’est pas en mon pouvoir de les effectuer?
Et cependant ces désirs inutiles occupent la place des autres que je devrais avoir d’être bien patient, bien résigné, bien mortifié, bien obéissant et bien doux en mes souffrances, qui est ce que Dieu veut que je pratique pour lors. Je n’approuve nullement qu’une personne attachée à quelque devoir ou vacation s’amuse à désirer une autre sorte de vie que celle qui est convenable à son devoir ni des exercices incompatibles à sa condition présente; car cela dissipe le cœur et l’alanguit dans ses exercices nécessaires.

Si je désire la solitude des Chartreux, Je perds mon temps, et ce désir tient la place de celui que je dois avoir de me bien employer à mon office présent. Non, je ne voudrais pas mêmement que l’on désirât d’avoir meilleur esprit, ni meilleur jugement, car ces désirs sont frivoles et tiennent la place de celui que chacun doit avoir de cultiver le sien tel qu’il est, ni que l’on désirât les moyens de servir Dieu que l’on n’a pas, mais que l’on employât fidèlement ceux qu’on a. Or cela s’entend des désirs qui amusent le cœur; car, quant aux simples souhaits, ils ne font nulle nuisance, pourvu qu’ils ne soient pas fréquent. Ne désirez pas les croix, sinon à mesure que vous aurez bien supporté celles qui se seront présentées

car c’est un abus de désirer Je martyre. et n’avoir pas Je courage de supporter une injure. L’ennemi nous procure souvent de grands désirs pour des objets absents et qui ne se présenteront jamais, afin de divertir notre esprit des objets présents, desquels, pour petits qu’ils soient, nous pourrions faire grand profit. Nous combattons les monstres d’Afrique en imagination, et nous nous laissons tuer en effet aux menus serpents qui sont en notre chemin à faute d’attention.  Ne désirez point les tentations, car ce serait témérité ; mais employez votre cœur à les attendre courageusement et à vous en défendre quand elles arriveront.
La variété des viandes, si principalement la quantité est grande, charge toujours l’estomac; et, s’il est faible, elle le ruine. Ne remplissez pas votre âme de beaucoup de désirs, ni mondains, car ceux-là vous gâteraient du tout•, ni même spirituels, car ils vous embarrasseraient. Quand notre âme est purgée, se sentant déchargée de mauvaises humeurs, elle a un appétit fort grand des choses spirituelles, et, comme, tout affamée, elle se met à désirer mille sortes d’exercices de piété, de mortification; de pénitence, d’humilité, de charité, d’oraison. C’est bon signe, ma Philothée, d’avoir ainsi bon appétit ; mais regardez si vous pourrez bien digérer tout ce que vous voulez manger.

Choisissez donc, par l’avis de votre père spirituel, entre tant de désirs, ceux qui peuvent être pratiqués et exécutés maintenant, et ceux-là faites-les bien valoir; cela fait, Dieu vous en enverra d’autres, lesquels, aussi en leur saison, vous pratiquerez, et ainsi vous ne perdrez pas le temps en désirs inutiles. Je ne dis pas qu’il faille perdre aucune sorte de bons désirs, mais je dis qu’il les faut produire par ordre; et ceux qui ne peuvent être effectués présentement, il les faut serrer en quelque coin du cœur, jusqu’à ce que leur temps soit venu, et cependant effectuer ceux qui sont mûrs et de saison ; ce que je ne dis pas seulement pour les spirituels, mais pour les mondains; sans cela nous ne saurions vivre qu’avec inquiétude et empressement.

Livre PDF :  http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k209441v/f1.image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du péché originel et de ses suites, ou des blessures de la nature humaine

Extrait du catéchisme de la somme théologique de Saint-Thomas d’Aquin du Frère Thomas Pègues

 

 

 

G2-84519-194-4

 

 

 

Est-ce que cette concupiscence existait dans l’homme selon le premier état où il fut créé par Dieu ?

Non, cette concupiscence n’existait pas dans l’homme selon le premier état où il fut créé par Dieu.

Pourquoi donc se trouve-t-elle maintenant dans l’homme ?

Elle se trouve maintenant dans l’homme, parce que l’homme est dans l’état de chute (q. 81 et 83).

Qu’est-ce que vous entendez par l’état de chute dans l’homme ?

J’entends l’état qui a succédé au premier péché du premier homme, et qui est l’effet de ce premier péché (q. 81, a. 1 ; q. 82, a. 1).

Pourquoi cet état qui a succédé au premier péché du premier homme et qui est l’effet de ce premier péché se trouve-t-il en chacun de nous maintenant ?

Cet état se trouve en chacun de nous maintenant, parce que nous avons reçu du premier homme la nature qui est la nôtre (q. 81, a. 1).

Si le premier homme n’avait pas péché, aurions-nous reçu de lui notre nature dans un autre état ?

Oui, si le premier homme n’avait pas péché, nous aurions reçu de lui notre nature dans l’état d’intégrité et de justice originelle (q. 81, a. 2).

L’état dans lequel nous recevons maintenant du premier homme notre nature est-il un état de péché ?

Oui, l’état dans lequel nous recevons maintenant du premier homme notre nature est un état de péché (q. 81, a. 1 ; q. 82, a. 1).

Pourquoi cette nature que nous recevons maintenant du premier homme est-elle dans un état de péché ?

Parce que nous la recevons de lui telle qu’elle est, en raison même et comme suite de son péché (q. 81, a. 1).

Et comment s’appelle cet état de péché de la nature que nous recevons ainsi du premier homme comme suite de son péché ?

Cet état s’appelle le péché originel (Ibid.).

 

 

diary-the-garden-of-eden-www.lylybye.blogspot.com_2

C’est donc par le fait même que nous recevons d’Adam pécheur notre nature dans cet état, que se transmet à chacun de nous le péché originel ?

Oui, c’est par le fait même que nous recevons d’Adam pécheur notre nature dans cet état, que se transmet à chacun de nous le péché originel (Ibid.).

Que comporte cet état de péché affectant la nature humaine en chacun de nous, qu’on appelle le péché originel ?

Il comporte la privation de tous les dons surnaturels ou gratuits, que Dieu avait mis dans notre nature, en la personne du premier homme, notre père commun (q. 82, a. 1).

Quels étaient ces dons surnaturels ou gratuits, dont la privation constitue en nous l’état de péché qui est le péché originel ?

Ces dons surnaturels ou gratuits étaient : d’abord, la grâce sanctifiante avec les vertus surnaturelles infuses et les dons du Saint-Esprit ; et aussi le privilège de l’intégrité qui était attaché à ces dons surnaturels.

Que comportait ce privilège de l’intégrité accordé à notre nature ?

Il comportait la parfaite subordination des sens à la raison et du corps à l’âme.

Que résultait-il de cette parfaite subordination des sens à la raison et du corps à l’âme ?

Il en résultait que l’homme ne pouvait avoir, dans la partie affective sensible, aucun mouvement désordonné ; et que son corps était impassible et immortel.

La mort et les autres misères corporelles sont donc l’effet propre du péché ?

Oui, la mort et les autres misères corporelles sont l’effet propre du péché (q. 85, a. 5).

Comment appelle-t-on les suites du péché du côté de l’âme ?

On les appelle les blessures de l’âme.

Pourriez-vous me dire quelles sont ces blessures de l’âme ?

Ce sont : l’ignorance, la malice, l’infirmité et la concupiscence (q. 85, a. 3).

Qu’entendez-vous par l’ignorance ?

J’entends cet état de l’intelligence ou de la raison qui fait qu’elle se trouve destituée de l’ordre connaturel qu’elle avait au vrai dans l’état d’intégrité (q. 85, a. 3).

Qu’entendez-vous par la malice ?

J’entends cet état de la volonté qui fait qu’elle se trouve destituée de l’ordre connaturel qu’elle avait au bien dans l’état d’intégrité (q. 85, a. 3).

Qu’entendez-vous par l’infirmité ?

J’entends cet état de la partie affective sensible qui fait qu’elle se trouve destituée de l’ordre connaturel à tout ce qui est ardu ou difficile qu’elle avait dans l’état d’intégrité (q. 85, a. 3).

Qu’entendez-vous par la concupiscence ?

J’entends cet état de la partie affective sensible, qui fait qu’elle se trouve destituée de l’ordre connaturel au plaisir sensible modéré par la raison, qu’elle avait dans l’état d’intégrité (q. 85, a. 3).

Ces quatre blessures de la nature sont-elles proprement l’effet du premier péché du premier homme ?

Oui, ces quatre blessures de la nature sont proprement l’effet du premier péché du premier homme (q. 85, a. 3).

Sont-elles aggravées par les péchés personnels des parents et des individus ?

Oui, elles sont aggravées par les péchés personnels des parents et des individus (q. 85, a. 1-2).

Y a-t-il des péchés personnels qui aient une influence particulièrement mauvaise pour amener l’homme à commettre d’autres péchés ?

Oui ; ce sont les péchés capitaux.

Quels sont les péchés capitaux ?

Ce sont : la vaine gloire ; l’avarice ; la gourmandise ; la luxure ; la paresse ; l’envie ; la colère.

Malgré toutes ces causes de péché qui sont dans l’homme et qui proviennent soit du premier péché du premier homme, soit des autres péchés qui ont suivi dans les divers hommes, devons-nous dire que l’homme demeure libre dans ses actes moraux et n’est jamais nécessité à pécher ?

Oui, malgré toutes ces causes de péché qui sont dans l’homme, et qui proviennent soit du premier péché du premier homme, soit des autres péchés qui ont suivi dans les divers hommes, nous devons dire que l’homme demeure libre dans ses actes moraux et qu’il n’est jamais nécessité à pécher.

Que faudrait-il pour que l’homme cessât d’être libre dans ses actes en raison de toutes ces suites du péché ?

Il faudrait qu’elles eussent pour effet de lui faire perdre la raison (q. 77, a. 7).

A moins donc que l’homme perde sa raison, il demeure toujours libre dans ses actes, de telle sorte qu’il dépend de lui de ne pas pécher ?

Oui ; à moins que l’homme perde sa raison, il demeure toujours libre dans ses actes, de telle sorte qu’il dépend de lui de ne pas pécher.

Cette liberté peut-elle cependant être moins pleine et moins parfaite à cause de ces suites du péché, de telle sorte que l’homme, quand il pèche encore, se trouve moins coupable ?

Oui, la liberté de l’homme est moins pleine et moins parfaite à cause de ces suites du péché, de telle sorte que l’homme, quand il pèche encore, se trouve moins coupable ; à moins que ses fautes personnelles soient elles-mêmes pour une part dans cette diminution de sa parfaite liberté (q. 77, a. 6).

 PDF :https://mega.nz/#!tmQgzQoY!Erc2axG25efHBZu8mJkBKLHXGQIIvBW7iBn1L8asCo4